Recherche :

Les enfants du CHG initiés à la cuisine

 

Écully Les enfants du centre Henri-Gormand initiés à la cuisine par un grand chef

 

Gastronomie.Une quinzaine d'enfants du centre Henri-Gormand, pour la plupart infirmes moteurs cérébraux, ont bénéficié, mercredi, d'un atelier cuisine aux côtés du chef de l'Institut Paul-Bocuse. Alain Le Cossec leur a concocté pour l'occasion un menu digne des plus grandes tables.

Rien que l'entrée donne l'eau à la bouche. Avec sa mousseline de Saint-Jacques à la crème de potimarron, le chef Alain Le Cossec, Toque blanche lyonnaise, Meilleur Ouvrier de France 2004 et patron du restaurant Saisons de l'Institut Paul-Bocuse, a ravi les papilles des enfants du centre Henri-Gormand. Au-delà du handicap, le cuisinier est venu faire partager son amour de la gastronomie.

 

chef1chg

Photo Patrice Pessia


Après une matinée de préparation au contact des enfants, le chef Alain Le Cossec, Toque blanche lyonnaise et MOF 2004, a servi ses convives du jour. En marge de la semaine du Goût, l'établissement écullois qui accueille 71 enfants de 6 à 12 ans pour la plupart infirmes moteurs cérébraux et géré par l'association villeurbannaise «Comité Commun» a fait une belle rencontre qui a débouché sur un partenariat dont tout le monde espère qu'il sera pérennisé.


À l'origine de l'initiative, Christelle Colange, une maman membre du comité de vie sociale du centre. «On a dit oui tout de suite quand elle nous a présenté ce projet d'atelier du goût, explique le directeur de l'établissement, Alain Walter. Cette collaboration prestigieuse avec l'Institut Bocuse est tout aussi inattendue qu'inespérée. La disponibilité du chef nous a agréablement surpris. Alain Le Cossec est d'une grande simplicité auprès des enfants. Et on sait l'importance de l'éducation au goût pour des enfants dont les textures sont modifiées.»

 

chef2chg

Photo Patrice Pessia

 

C'était là le grand défi de l'élaboration de ce menu, concocté en partenariat avec Christiane, la chef de cuisine du centre Henri-Gormand. «Il fallait que le repas puisse être partagé par l'ensemble des enfants, indique Christelle Colange. Mon fils Nathyan ne peut manger que des aliments mixés. Cela a été l'occasion de faire découvrir à ces enfants d'autres saveurs et d'autres textures. Mon fils a tout de suite pris goût à cette expérience.»
La quinzaine d'enfants qui a assisté, et même participé - «Je leur ai fait mettre le crumble sur le dessert», souligne le chef- à la préparation de ce menu «royal» s'est montrée extrêmement réceptive. «Ils ont montré une attention plus marquée que sur les autres activités, confirme Sylvain Martoïa, moniteur-éducateur. Ils ont été séduits par le prestige de la toque, de l'uniforme d'un grand chef. Ils ont pu toucher du doigt le processus de transformation des aliments.»

 

Patrice Pessia

Tous droits réservés : Le Progrès

 

Une rencontre enrichissante


Alain Le Cossec, chef de cuisine du centre Henri-Gormand, aussi à l'aise avec ses étudiants de l'Institut Paul-Bocuse que devant un public d'enfants porteurs de handicap. La Toque blanche lyonnaise Alain Le Cossec se contente tout simplement de transmettre sa passion. «Ces enfants sont un public normal, développe le chef. Ils restent des enfants avec leur curiosité, leur envie de participer, leur gourmandise et leur réactivité. Cette rencontre est intéressante et enrichissante pour eux comme pour moi. L'objectif est de leur apporter un peu de plaisir et leur donner l'amour des saveurs et des textures.»

 

Tous droits réservés : Le Progrès